Parcours d’entrepreneur, rencontre avec Mour M’Bengue : « Faire des erreurs, c’est apprendre »

Parcours d’entrepreneur, rencontre avec Mour M’Bengue : « Faire des erreurs, c’est apprendre »

Parcours d’entrepreneurs.
Tout au long de l’académie, nous vous proposons de découvrir le portrait d’un porteur ou d’une porteuse de projet afin qu’il ou elle puisse raconter son histoire et son parcours. Ils ont accepté en toute transparence de partager leur vécu : entre apprentissages et réussites, ambition et travail : découvrez notre nouvelle rubrique : Parcours d’entrepreneurs !

Mour M’ Bengue – Fondateur de Paykull

« Faire des erreurs, c’est apprendre […], surtout pour devenir entrepreneur. »

Question : – “Peux-tu te présenter et nous expliquer en quelques mots ton projet ?
Mour : – “ Je m’appelle M’bengué Mour et j’ai 32 ans. J’ai un parcours de formation dans l’informatique et le secteur industriel. Une expérience professionnelle dans le secteur de l’électronique ce qui me permet d’avoir des compétences à la fois techniques et commerciales. A partir de 2009, l’avènement des cryptomonnaies commençait à arriver sur le marché, ce qui annonçait un changement de paradigme dans la finance. On parlait de désintermédiation, de nouveaux acteurs, de nouveaux entrants, et là véritablement, à ce moment pour moi il y avait des questions d’opportunisme et d’entrepreneuriat sur lesquelles je me suis penché… On parlait vraiment d’une opportunité énorme dans un marché colossal et à partir de là tout s’est enchaîné. Autodidacte sur un secteur qui, au préalable, ne m’intéressait guère pour au final commencer à me structurer et même maîtriser ce nouveau domaine et notamment le paiement mobile. Voilà d’un intérêt des cryptomonnaies en 2009, j’en suis arrivé à me spécialiser sur l’activité du paiement mobile et lancer une application qui permet de mieux gérer le rendu de monnaie.

Question Qu’est-ce que t’apporte Time2start ?
Mour : – “Oui… Il y a vraiment un très long cheminement qui date de plusieurs années en arrière. Time2start aujourd’hui apporte une structuration propre au projet… Véritablement ! Je parlais justement d’opportunisme et entrepreneuriat … Pour moi un entrepreneur c’est quelqu’un qui apprend, c’est dur … C’est quelque chose qui n’est pas facile contrairement à ce que j’aurai pu penser avant. Je pensais qu’il suffisait juste de créer sa société, de lancer son produit pour que les utilisateurs téléchargent ton application et hop le travail est fait ! Mais clairement non, avec les révolutions du secteur du numérique, il est important d’avoir une stratégie centrée sur le client.

On doit maîtriser les outils digitaux, plein de choses comme ça et … il y a un perpétuel changement. Finalement entrepreneur, c’est selon moi, quelque chose qui s’apprend tout au long d’une vie. Time2start  tombe au bon moment vraiment je pense qu’en terme de timing, c’est vraiment le bon moment, ça m’a apporté un cadre où je pouvais me permettre d’essayer des choses et même de faire des erreurs tout simplement pour apprendre ! Et donc le programme Time2start,  m’est bénéfique jusqu’à maintenant et je pense que ce n’est pas près de s’arrêter…”

Question : – “Comment as-tu entendu parler de Time2start ?”
Mour : – “Eh bien … Twitter ! Via ma veille digitale car je fais en général 30 min de veille digitale quotidienne, une heure maxi, je fais en sorte de ne pas trop passer de temps dessus non plus. Ma veille c’était sur quelques outils comme twitter ou sur de la presse financière… C’est sur un post twitter que j’ai vu l’annonce pour l’appel à la candidature et je crois que j’étais dans les derniers jours je crois et hop voilà j’ai fait la demande et puis ça s’est enchaîné…”

Question : – “Comment les choses ont évolué pour toi depuis ?”
Mour : – “Je dirai que j’ai maintenant un projet plus mûr…, des contacts… et puis… Je pense que le plus important, là pour moi, c’est d’avoir commis des erreurs durant ce programme de formation 2017/2018 et de faire en sorte de ne pas les reproduire à la sortie de Time2start, d’avoir acquis de l’expérience pour slalomer à travers les dangers et les pièges.”